Le Préfet de Région, Michel Lalande

L’ancien hôtel Formule 1, situé en bordure de l’A25, est officiellement devenu un centre d’accueil pour les réfugiés. Ils pourront y séjourner 8 jours maximum, avant d’être réorienté par les services de l’Etat. D’autres centres verront le jour dans la région pour atteindre les 300 places d’hébergement. Pour le Préfet de Région, Michel Lalande, il était urgent d’agir pour éviter la création de nouveaux camps au Puythouck ou dans le Calaisis.

L’ancien hôtel Formule 1, situé au bord de l’A25, est désormais un centre d’accueil pour réfugiés. Jusqu’à 85 migrants pourront y être logés pendant une durée de 8 jours maximum, le temps que leur situation soit examinée par les services de l’Etat. Le Préfet de Région, Michel Lalande :

Il s’agit de répondre à l’urgence humanitaire à Calais mais aussi au Puythouck, où les réfugiés vivent dans des conditions déplorables. De fausses informations avaient circulé sur le nombre de migrants accueillis. La situation est désormais claire. Marc Deneuche, le maire de Bailleul, est rassuré mais reste vigilant :

Un centre similaire ouvrira prochainement dans le Pas de Calais avec 120 places. Il reste donc 100 places à trouver pour attendre le chiffre promis par le gouvernement… qui est de 300.

L’ancien hôtel Formule 1, situé au bord de l’A25, est désormais un centre d’accueil pour réfugiés
X