Gravelines veut rester cette grande capitale européenne du nucléaire. La ville, mais aussi ses voisines du Sivom de l’Aa et du syndicat intercommunal de l’Energie de Flandre, vient de candidater pour l’accueil de réacteurs de nouvelle génération, les EPR. Pour garantir “le développement économique du territoire en assurant la sécurité d’approvisionnement en énergie des grosses entreprises du secteur”. Gravelines qui attend que la Communauté Urbaine de Dunkerque se positionne.

Des réacteurs pressurisés à Gravelines, ce n’est pas encore fait. Ce sera à EDF de décider. Mais pour le maire de Gravelines, Bertrand Ringot, il fallait se positionner maintenant :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X