Le Dunkerquois veut développer les circuits courts, l’agriculture locale, pour produire les repas des écoliers. Actuellement, les élèves de Ghyvelde, des Moëres, et certains de Coudekerque-Branche profitent déjà de repas “maison” préparés par un chef. Des menus de saison, avec par exemple des légumes de Rosendaël, de la viande des Moëres, du pain de Warhem… La CUD voudrait étendre le dispositif à toutes les écoles, soit 8 000 repas. Et pour cela, il va falloir structurer le milieu agricole, produire plus… et aussi produire bio, car c’est l’objectif à long terme. De quoi créer de l’emploi sur le territoire.

Bientôt vos enfants rentreront à la maison et vous demanderont des épinards, de la salade ou encore des endives… et ce sera grâce à la cantine de leur école. Depuis quelques années, à la cuisine centrale de Ghyvelde, on crée sur place des menus pour les écoliers et les seniors. Un dispositif qui s’étend sur le Dunkerquois. Reportage :

X