Malgré les décisions de justice, les lobbys et le temps qui passe, les victimes de l’amiante ne renoncent pas, et elles ne renonceront jamais.

Près de 150 personnes, victimes de l’amiante ou des gens venus les soutenir, étaient rassemblées hier à 17h sur le parvis des Droits de l’Homme à Dunkerque. Une mobilisation à l’appel de l’ARDEVA qui, depuis 20 ans, réclame un procès pénal. Les 2 députés dunkerquois et le maire de Dunkerque étaient présents.

150 personnes étaient réunies hier soir sur le parvis des Droits de l’Homme à Dunkerque pour clamer haut et fort que le combat continue pour obtenir un procès pénal et qu’enfin, les vrais coupables soient punis :

Pierre Pluta, l’emblématique président de l’ARDEVA, a annoncé la création d’une nouvelle association, l’AVA, qui regroupera cette fois toutes les victimes d’empoisonnement, pour les victimes de l’amiante ne soient plus seules. Les victimes comptent interpeller tous les sénateurs et les députés afin de rouvrir une commission d’enquête au sommet de l’Etat.

X
X