Le ministre de l’Intérieur, Bruno le Roux (au centre), accompagné à sa gauche de la Maire de Calais, Natacha Bouchart (© Delta FM)

Alors que près de 400 migrants sont déjà revenus dans le Calaisis, le ministre de l’Intérieur est venu rassurer les élus locaux ce mercredi. En visite à Calais, il a réaffirmé la volonté de l’Etat d’interdire toute création de nouveau campement, 4 mois après le démantèlement de la Jungle. Il assure vouloir accueillir les personnes dans la détresse dans des conditions décentes, loin du Calaisis, dans des structures déjà existantes. Les forces de l’ordre resteront sur place autant de temps que nécessaire et pourront être renforcées si besoin.

4 mois après le démantèlement de la Jungle de Calais, Bruno le Roux est venu rassurer les élus locaux du Calaisis. Pour le ministre de l’intérieur, malgré le retour de près de 400 migrants à Calais, il est hors de question de recréer un camp :

L’Etat n’empêchera pas la distribution de repas ou de vêtement, mais Bruno le Roux en appelle à la responsabilité de chacun, et notamment des associatifs :

Les forces de l’ordre sont encore présentes en nombre à Calais. Le ministre s’est engagé à renforcer encore le dispositif en cas d’afflux plus important de migrants dans les semaines qui viennent.

X