Gale, tuberculose, varicelle : “La situation sanitaire des migrants est très dégradée”. Ces mots, ce sont ceux des responsables de l’association “Médecins du monde”, qui intervient à Grande-Synthe et à Calais. Sur les 15 derniers jours, 5 cas avérés de varicelle ont été diagnostiqués chez des réfugiés adultes. Trois cas de tuberculose ont également été décelés. Les associations tirent la sonnette d’alarme et demandent une meilleure prise en charge des migrants.

Les migrants n’ont plus de point fixe pour dormir, se nourrir et se soigner. De nombreuses maladies apparaissent, comme nous l’explique Brice Benazzouz, coordinateur de la mission migrants pour Médecins du monde :

Selon nos informations, 3 cas auraient été décelés sur la Côte d’Opale. Et en plus d’être malade physiquement, certains migrants sont également malade mentalement :

A l’approche de l’hiver, les associations lancent un appel aux dons. Ils ont besoin de couvertures, de chaussures et de vêtements chauds.

X