Après les primaires, les collégiens, les lycéens, place au très grands. Cette semaine, c’est la rentrée à l’ULCO. L’université du littoral petite mais costaud. Selon les chiffres de l’an passé, les résultats des étudiants y sont plutôt bons, avec une réussite supérieure aux autres établissements français en 1ère année notamment. Même chose pour obtenir une licence en trois ans, 31% le font à l’ULCO, contre 25% dans le reste du pays. Une université qui n’a pas eu trop de soucis avec les admissions post-bac. Tous les élèves ont eu leur premiers choix s’ils ont demandé une licence à l’ULCO. L’université doit par contre travailler son taux d’insertion, encore un peu plus faible comparé aux autres établissements Français. L’ULCO qui compte un peu moins de 10 000 étudiants sur ses quatre sites, Boulogne, Calais, Dunkerque, et Saint-Omer.

Le gros dossier de cet été, dans le supérieur, c’était les admissions post-bac. Le fameux système APB a complètement planté. De nombreux étudiants se sont retrouvés sans affectation. Sauf à l’ULCO. Sabine Duhamel, vice-présidente chargée de la formation :

X