La France ne fait pas le boulot pour faire pression sur Bruxelles pour interdire la pêche électrique. C’est le point de vue de l’euro-député écologiste Yannick Jadot, qui lundi a passé sa journée à Boulogne avec des fileyeurs boulonnais et dunkerquois qui luttent pour faire interdire cette pêche par électrocution utilisée avec l’aval de l’Europe par les Hollandais en Manche et en Mer du Nord. Une pratique qui détruit la ressource, au point d’obliger les artisans locaux à aller jusqu’en Normandie pour trouver de la sole. Pour Yannick Jadot, la pêche électrique détruit la ressource et va à terme “faire crever tous les pêcheurs”.

Les députés européens ont majoritairement pris position contre la pêche électrique pratiquée par les Hollandais en Manche et Mer du Nord. Les députés français en ont fait autant. Mais la situation n’évolue pas. Pour l’écologiste, le gouvernement français doit agir et vite. Yannick Jadot :

Les Hollandais, avec l’aval de l’Europe, pêchent donc la sole avec cette pratique qui, pour Yannick Jadot, est en totale contradiction avec la politique européenne qui depuis des années impose des quotas sous prétexte de protéger la ressource :

L’écologiste entend aider les fileyeurs de la Côte d’Opale, de moins en moins nombreux, à interpeler tous les élus locaux et tous les parlementaires qui dénoncent la pêche électrique. 1er objectif : obtenir un rendez-vous avec le ministre de la pêche Stéphane Travers.

commentaires (0)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X