Entre 6 et 2 ans de prison ferme et de lourdes amendes pour des passeurs appartenant à un réseau kurde. La filière a été démantelée l’année dernière grâce à une enquête de police qui avait réussi à mettre sur écoute des passeurs. Bien organisé, le réseau proposait à des réfugiés qui se trouvaient à Grande-Synthe ou Calais des “passages garantis” vers l’Angleterre par bateau ou camion, moyennant une somme d’argent rondelette. Des bateaux en mauvais état, des camions réfrigérés, du sirop pour endormir les enfants… ils n’ont pas hésité à mettre la vie des migrants en danger. Un 7ème passeur, qui semblait faire partie des têtes du réseau, a pris la fuite, il a quand même été condamné à 7 ans de prison ferme et 50 000 € d’amende.

C’est un beau coup de filet qu’a fait la police aux frontières l’année dernière. Hier, six personnes comparaissaient devant le tribunal de Dunkerque pour avoir organisé moyennant de l’argent des passages en Angleterre pour des réfugiés de Grande-Synthe et de Calais. Avec des méthodes bien rodées et dangereuses. Compte-rendu d’audience :

X