300 amateurs de pêche sont réunis à Calais ce samedi matin. Ils protestent contre la décision de la Commission Européenne, qui leur interdit de pêcher du bar depuis le 1er janvier.

Le comité régional des pêcheurs de loisir Hauts de France, qui rassemble environ 1000 pêcheurs récréatifs (c’est à dire non-professionnels) a deux revendications. La première consiste au retour à un bar par pêcheur et par jour. La seconde, à plus long terme, est la mise en place d’un quota mensuel. “Nous ne sommes pas contre l’idée de déclarer notre pêche, précise Dominique Viard, président du comité. Au contraire, cela permettra de montrer que nous pratiquons une pêche raisonnable et raisonnée”

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X