Le personnel des maisons de retraite de Desvres et Caffiers veut entamer des négociations avec le conseil d’administration. Cette semaine, une expertise a prouvé que les 170 salariés étaient en grande souffrance psychologiques. En 2016, 17 arrêts maladie pour des burn-out ont été constatés dans ces maisons de retraite. Les salariés sont à bout, et ont manifesté leur malaise la semaine dernière. Ils attendent désormais une réaction forte du conseil d’administration à l’encontre de la direction. Une direction « autoritaire » selon les syndicats.

La semaine dernière, plusieurs salariés ont manifesté pour protester contre leurs conditions de travail. Une expertise a donc été menée, et les résultats de cette expertise ont été rendus publics mercredi. Isabelle Jollant, déléguée syndicale CGT, nous fait part des conclusions :

En 2016, 17 employés ont été mis en arrêt maladie pour troubles anxio-dépressifs et souffrance au travail. Selon Denis Cousin, médecin coordinateur de la maison de retraite de Caffiers et délégué CFDT, tout ceux qui s’opposent à la direction sont touchés :

commentaires (0)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X