A Boulogne, près de 60% du personnel des Ambulances Maritimes a stoppé le travail, aujourd’hui. Les ambulanciers ont distribué des tracts devant le siège de la société, l’hôpital et la clinique, pour protester contre les conditions de travail. Ils dénoncent notamment un accord de branche signé il y a plusieurs années, qui permettrait à la direction de ne payer les salariés qu’à 90%. Nous avons tenté de joindre le directeur, Yves Melin, sans succès. A noter que ce matin, la direction des Ambulances Maritimes a fait venir un huissier sur place pour relever l’identité des employés grévistes.

Les ambulanciers ont distribué des tracts près du siège de l’entreprise, rue du chemin vert, mais également devant l’hôpital Duchenne et la clinique de la Côte d’Opale. Objectif : dénoncer leurs conditions de travail. Les détails avec David Devassine, délégué syndical Force Ouvrière et représentant du personnel aux Ambulances maritimes :

Les salariés des Ambulances Maritimes protestent également contre la direction, qui décide des emplois du temps. Selon le syndicat majoritaire, certains ambulanciers seraient parfois appelés pour seulement une heure de travail, et douze heures le lendemain :

commentaires (0)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X