Les agriculteurs du Pas de Calais étaient réunis aujourd’hui entre Saint Omer et Montreuil sur Mer pour manifester. Un sentiment commun, celui de ne pas être écoutés. A Saint-Omer, on comptait une centaine de tracteurs devant la sous-préfecture. Des agriculteurs déçus suite à l’annonce de la baisse du taux des cotisations AMEXA de 7 points. Mais aussi dénoncer les accords de libre-échange avec le Canada (CETA) et les pays d’Amérique du sud (Mercosur). Le mouvement était national. Sur la table également, le sujet du glyphosate, la France a annoncé vouloir interdire l’herbicide sous trois ans alors que l’Union européenne vient de prolonger l’autorisation pour cinq ans. A Saint-Omer, les représentant FDSEA ont rencontré le sous-préfet de l’agglomération de Saint-Omer.

Des agriculteurs déçus après l’annonce la semaine dernière face à la décision des députés favorable à la proposition du Ministre Darmanin de supprimer la baisse du taux des cotisations AMEXA de 7 points, mais pas que :

Pour eux, l’agriculture française est en danger. Les états généraux de l’Alimentation négocient CETA et Mercosur, deux traités de commerce internationaux avec le Canada et l’Amérique du Sud :

X
X