Ce n’est pas la ministre de la justice qui a reçu ce mardi matin les représentants de la CGT pénitentiaire de la prison de Longuenesse. Une rencontre était organisée avec le directeur adjoint de l’administration pénitentiaire. Pour la CGT, la venue de la ministre était l’occasion de marteler une fois encore le manque de personnel à la prison de Longuenesse, mais aussi au centre de semi-liberté de St Martin Boulogne. L’établissement audomarois qui est aussi en sureffectif, puisqu’il compte à ce jour 360 détenus pour une capacité de 180.

Ce n’est pas Nicole Belloubet qui a reçu les représentants de la CGT, mais le directeur adjoint de l’administration pénitentiaire. Et sur la table, 2 problématiques. Pascal Marié, secrétaire adjoint de la CGT Pénitentiaire :

Un autre sujet était aussi à l’ordre du jour pour Pascal Marié :

Emmanuel Macron est attendu mardi prochain à Calais.

commentaires (0)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X