Réunion de la cellule de crise concernant Arjowiggins hier à la CAPSO (© Delta FM)

Le groupe Sequana aurait accepté de dialoguer avec un potentiel repreneur européen de l’usine Arjowiggins de Wizernes. C’est ce qu’ont affirmé ce lundi les élus de la CAPSO à l’issue de la réunion de la cellule de crise. Une position qui laisse les représentants syndicaux dubitatifs… Ils n’y croient pas. Eux demandent aux élus audomarois de préempter le site pour que parmi les 3 porteurs de projets, un ou plusieurs puissent aboutir. Ce à quoi les élus ont répondu qu’il fallait laisser faire les industriels, et qu’ils prendraient leurs responsabilités en temps voulu.

Les représentants des syndicats de la papeterie audomaroise sont bien moins optimistes que les élus de la CAPSO. Franck Saillot, délégué CGT d’Arjowiggins :

Côté projet de reprise, il y a plusieurs pistes, dont une autour du papier étiquette qui a été détaillé hier :

Par ailleurs, le syndicat est toujours sans nouvelle des retombées des perquisitions menées au siège de Sequana. L’enquête suit son cours.

X