Région

2 avril 2024 à 17h16 par Bastien Ducrocq

« A la sécu, il y a des sous, sauf pour nous ! »

La colère des infirmiers libéraux s'est exprimée ce mardi devant la CPAM, à Dunkerque.

Du matériel a été déversé devant la CPAM des Flandres
Du matériel a été déversé devant la CPAM des Flandres
Crédit : Delta FM

Nouveau cri de colère des infirmiers libéraux de la Côte d’Opale ce mardi. Après l’opération escargot sur l’A16, ils étaient réunis cet après-midi devant la CPAM de Dunkerque. Et ils ne sont pas venus les mains vides, mais avec des centaines de boites de médicaments, pansements, et autres matériels neufs, encore emballés, et pourtant destinés à être jetés. Un immense gâchis dû aux prescriptions, parfois mal adaptées, des HAD, des prestataires ou parfois au comportement des patients. Les syndicats infirmiers estiment que cela représente 123 millions d’euros par mois en produits gaspillés. Difficile à avaler alors que leurs demandes de revalorisation sont refusées.

Lucie Cape, de convergence infirmières :

 

Lucie Cape

Les médicaments déversés devant la CPAM seront récupérés par l’Ordre de Malte pour leurs actions notamment auprès des plus précaires. Les infirmiers libéraux en colère ont prévu une nouvelle action, dans 15 jours, à Calais cette fois.


 

 SHOPPING