Les victimes de l’amiante reprennent espoir qu’un jour des responsables soient pénalement punis. Maître Eric Dupond-Moretti défend désormais l’Ardeva et va relancer la machine judiciaire. Il est venu samedi à l’assemblée générale de l’association, c’était à Dunkerque. Il n’a fait aucune promesse de résultat, mais s’est engagé à tout faire. Il s’indigne qu’en 20 ans, les juges n’aient rien fait alors que les preuves sont là. Il a d’ores et déjà demandé une audience à la cour d’appel de l’instruction à Paris. L’avocat peut compter sur l’unité des veuves, des veufs et des victimes de l’amiante dans le Nord Pas de Calais. La marche des veuves va reprendre, ce sera le 4 avril au matin à Dunkerque, là où le combat a commencé il y a 20 ans.

Eric Dupond-Moretti est venu samedi matin à Dunkerque où se tenait l’assemblée générale de l’Ardeva. L’association régionale des victimes de l’amiante compte 2 660 adhérents dans le Nord et le Pas de Calais. Reportage :

commentaires (0)

X