Depuis quelques semaines, on observe un retour des réfugiés sur notre littoral. Les camps de fortune se multiplient entre Steenvoorde et Calais, les petits camps sauvages se multiplient, au Puythouck notamment, et les forces de l’ordre sont débordées par les arrestations et les procédures. Le ministre de l’Intérieur a récemment annoncé l’envoi de 100 à 150 CRS supplémentaires sur notre littoral, insuffisant pour UNSA Police qui réclame l’arrivée de renforts dans les commissariats et les services, au niveau local. Le syndicat souhaite également l’utilisation de visio-conférence, pour éviter aux fonctionnaires de multiplier les allers-retours entre les tribunaux et les centres de rétentions.

Le ministre de l’intérieur a récemment annoncé l’arrivé de 100 à 150 CRS en renfort sur notre littoral. Une bonne nouvelle, mais cela reste insuffisant pour pallier aux besoins croissants en effectif. Cédric Canneson, délégué UNSA Police sur notre littoral :

commentaires (0)

X