Thierry Delpierre face aux salariés de DMT (© Delta FM)

Encore 15 jours pour les salariés de Delpierre Mer et Traditions, à Hesdin l’Abbé. 15 jours à attendre, 15 jours à douter, 15 jours à avoir peur de perdre son boulot. L’entreprise de conserves de poisson, en grande diffiuclté financière, avait rendez-vous au tribunal de commerce cet après-midi. Le repreneur Pascal Cochez devait apporter des documents pour prouver le sérieux de son projet de rachat. Ces garanties financières ont été apportées à hauteur de 60%. Ce qui a été jugé suffisant par le tribunal, qui a autorisé la poursuite de l’activité jusqu’au 21 février. Et c’est à cette date que le plan de cession devrait être définitivement validé. Ce plan prévoit notamment de sauver l’entreprise, mais en licenciant 63 salariés sur 143.

D’ici le 21 février, le plan de cession devra être présenté et validé par les salariés. Des salariés très en colère lorsqu’ils ont appris la décision du tribunal. Il y a notamment eu de vifs échanges entre Hervé, employé chez DMT, et Thierry Delpierre, le dirigeant, écoutez :

commentaires (0)

X